L’une est une rabbin française qui défend les valeurs de la religion juive, les autres sont des femmes unies par leur carrière et leur rôle dans la société. Un réseau féminin SupplémentdElles qui invite Delphine Horvilleur, l’occasion de parler ensemble des femmes dans un monde qui prône l’égalité et la mixité.

Delphine, « L’observante »

Cinq femmes rabbins en France, un nom qui n’a pas de féminin à ce jour, l’obligation de suivre des études rabbiniques aux États-Unis ou en Grande-Bretagne. Le rabbin doit être un sage, un leader et un enseignant, des compétences que Delphine revendique. Comme celles qui lui permettent de se pencher sur tous les sujets de société, les mariages mixtes, la place du féminin ou l’égalité Femmes/Hommes. À tel point que son fils de 6 ans dit du rabbinat « c’est un métier de filles ». Alors qu’une blague juive connue dit « qu’être rabbin, ce n’est pas un métier pour un juif ! »

« Je ne suis pas centrée sur la croyance, je ne sais pas parler de Dieu ni de la foi, Dieu veut dire agir et croire, c’est agir dans le monde »

Le féminin est subversif

La présence du féminin agit inconsciemment sur les comportements masculins, comme si la présence des femmes avait la capacité d’activer des forces qui étaient en latence.

« Que ce soit pour la fonction de rabbin mais aussi pour l’étude des textes dont elles étaient tenues à distance pendant longtemps ; tenir des femmes à distance du savoir, c’est les tenir à distance du pouvoir »

En écrivant « En tenue d’Ève », Delphine s’est penchée sur la pudeur des femmes car, même le corps couvert dans toutes les religions monothéistes, la femme est perçue comme plus nue ! D’où l’exigence qui lui incombe de se voiler, de couvrir sa voix ou sa chevelure. Mais quand on démonte l’idée que la femme est née de la côte d’Adam, ce que dit la culture populaire, elle devient l’égale de l’homme, ce que dit la Genèse, quand Dieu créa l’humanité, femme et homme, il consolidera cet autre humain et ils se tiendront tous deux, côte à côte, à égalité.

Elles ont ce petit quelque chose de plus !

Créé en 1998, ce réseau regroupe des femmes qui occupent des postes de responsabilité dans différents domaines de la vie professionnelle, avocates, assureurs, cheffes d’entreprise, etc.. Femmes de pouvoir, femmes de devoir et femmes responsables, elles grandissent et s’enrichissent au contact des autres pour construire ensemble une société mixte et humaniste. C’est dans le partage des expériences, l’écoute des parcours de vie, qu’elles s’engagent à promouvoir et à valoriser les professionnelles qu’elles sont ou qu’elles souhaitent devenir, car la transmission est une des clés essentielles de la réussite et de la satisfaction qu’on en retire.

Invitant toute l’année des femmes d’exception, SupplémentdElles les encourage à venir se raconter et à partager leurs différences car c’est par l’exemple et le modèle que se créent souvent les émulations.

Vicky Sommet